Mouche de Mai

Mouche de Mai

Les mouches de mai sont sans doute l'insecte le plus connu dans le monde de la pêche. Elles varient en taille et en couleur et constituent un élément de base dans le régime alimentaire des truites. Les pêcheurs à la mouche, les imitent avec des variantes comme le parachute, la mouche sèche, la queue de faisan, et bien d’autres.

Les mouches de mai offrent toute l'année des possibilités. Les éphémères de mouche de mai sont parmi les plus prolifiques. Donnant aux mouches sèches une place importante dans votre boîte. Au printemps et en été, des dizaines d'espèces différentes éclosent. Les nymphes peuvent avoir un aspect assez différent d'une espèce à l'autre et leur taille varie considérablement. Il est conseillé de se référer aux tableaux d'éclosion locaux et de parler aux magasins de pêche locaux sur les rivières que vous prévoyez de pêcher pour découvrir quelles mouches sont actuellement en éclosion.

Ce qu'il est important de retenir, c'est qu'avec les connaissances acquises dans cet article, vous pourrez identifier les différentes mouches présentent au bord de l’eau. Il n’est pas nécessaire d’apprendre par cœur l’entomologie de tous ces insectes mais de connaître 2-3 astuces pour faire matcher ce que vous avez dans votre boîte à ce que la rivière propose.

Comment identifier une mouche de mai

Les principales caractéristiques d'une nymphe de mouche de mai sont ses trois queues et ses pattes à une seule dent.  Pour les mouches “sèches” et éphémères, les ailes en forme de voile sont la clé pour les identifier.  Elles volent lentement et battent des ailes par série. Bien que l'identification des espèces entre elles puisse être plus difficile, les éphémères elles-mêmes sont probablement les mouches sèches les plus faciles à identifier.  Les mouches mortes ont souvent les ailes déployées sur les côtés sur l'eau (comme un papillon pourrait les avoir sur l’eau).

Astuce pour le pas les confondre avec d'autres mouches :

  • Si elle a 3 queues, c'est toujours une éphémère de mouche de mai
  •  Si elle a 2 queues, regardez les pattes.  Les mouches de mai ont un crochet sur les pattes tandis que les mouches des pierres ont deux crochets sur les pattes.  
  • Vérifiez d'abord les queues, puis les pattes et vous devriez pouvoir faire la différence avec facilité.
Mouche de mai

Cycle de vie d'une mouche de mai

Pour les pêcheurs, il suffit de se concentrer sur les étapes de vie de la mouche de mai elle passe par le stade de nymphe, puis lors des éclosions nous pouvons les imiter avec des émergentes ou bien des nymphes non plombées, légèrement plus grosse que les imitation de nymphe classique, et pour finir le stade de la mouche en elle même avec deux possibilités, imitation des mouches qui pondent ou bien les mouches mortes sur l'eau. Les nymphes et les mouches "sèches" sont facilement identifiables, vous pouvez ainsi voir si les poissons mangent des émergentes, des mouches qui pondent ou des nymphes. Les mouches de mai émergentes sont en fait proches de la surface mais restent en dessous de la pellicule d’eau. Attention à ne pas confondre un poisson qui se nourrit de mouches émergentes ou de nymphes.

Mouche de Mai

Nymphe de mouche de mai

Les nymphes de mouches de mai sont réparties en 4 groupes, mais en réalité, cela n'a pas beaucoup d'importance pour le pêcheur. Le but est de faire correspondre un insecte identifié sur votre rivière à une mouche dans votre boîte. En revanche, la plupart des nymphes d'éphémères sont imitées avec les mêmes motifs/aspects, mais il est important de les pêcher à des profondeurs différentes. Les nymphes les plus lourdes peuvent être animées comme un streamer pour obtenir un insecte qui dérive ou se déplace le long du fond. L'identification exacte des insectes que les poissons mangent est toujours périlleuse et longue, vous devez procéder par élimination le plus souvent avant de trouver la pêche. Cependant, si vous utilisez les insectes que vous trouvez dans l'eau ou sur l'eau et que vous choisissez l'insecte le plus répandu, vous augmentez considérablement vos chances de réussite et gagnez du temps sur la sélection de votre mouche.

Les nymphes de mouches de mai peuvent être de toutes les couleurs et de toutes les tailles (#8 à #26).  Avec une gamme aussi large, il est donc important avant de mettre votre mouche sur votre bas de ligne de regarder ce qu’il y a dans la rivière. Il suffit de 5 minutes pour déterminer la taille ou bien les premières mouches à essayer. La plupart des modèles de nymphes ou les queues de faisan sortant par derrière imitent les éphémères. Cependant les nymphes, bien qu'avec trois queues, lors de leurs déplacements ces trois queues n’en deviennent qu’une. Les fibres de la queue de faisan fonctionnent très bien pour une imitation de nymphe. Les mouches avec des queues de faisans et des têtes de perles sont les meilleures imitations.

Mouche de mai

La pêche à la nymphe de mouche de mai

Il est possible de pêcher de toutes les façons possibles. En quelque sorte, il n’y a pas de mauvaise façon de pêcher.

Cependant l'émergence des éphémères est probablement l'une des étapes les plus importantes que les pêcheurs de truites doivent connaître et identifier. Les mouches émergentes seront sur l'eau ou juste sous la surface. Il est facile de savoir si une truite se nourrit d'un éphémère de mouche de mai. Une astuce, regardez la truite lorsqu'elle se saisit de la mouche. Souvent, vous verrez leur queue mais jamais leur bouche ou leur tête sortir de l’eau. Les truites se nourrissent juste sous la surface et se nourrissent d'éphémères. 

La pêche à la mouche de mai 

Si votre rivière n'est pas sous forte pression de pêche, vous devriez pouvoir pêcher les poissons en mouche sèche. Si la pêche est sous pression, la pêche en nymphe ou émergente est une bonne solution. 

Vous pouvez pêcher avec deux mouches, une sèche et une émergente ou nymphe, la mouche sèche peut en même temps vous servir d’indicateur. Cependant si vous êtes débutant, une mouche est bien suffisant. Si vous avez pris le soin de regarder les insectes les plus présents sur votre spot vous avez dû choisir une mouche susceptible d’avoir de bons résultats.

Pêchez-le en amont et veillez à ne pas créer de traînée ou faire draguer la mouche dans l'eau. C'est une perte de temps quand une mouche “patine” sur l'eau comme une éphémère, le poisson refusera la mouche presque à chaque fois. 

Les petites mouches font la différence. En cas de doute ou de poissons méfiants, prenez toujours une ou deux tailles de moins que les mouches naturelles que vous trouvez dans l'eau. Vous prendrez plus de poisson avec cette technique. Si vous avez du mal à voir les petites mouches, utilisez la petite mouche en pointe et placez une plus grande mouche plus haut sur votre bas de ligne.

Enfin, l'un des conseils les plus importants est de prendre votre temps. Repérez les poissons actifs et sur quoi ils se nourrissent, soignez votre approche du poste très important surtout quand la pression de pêche est élevée. Et pour finir appliquez vous sur votre lancé et posé de mouche. Avec cette approche vous ferez plus de poissons. Et surtout plus régulièrement. 

Collection Naturae Fishing






Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés